fr

De la même manière que les jazzmen américains des années 50 et 60 puisaient dans le répertoire de Broadway et de la comédie musicale, voire de la grande variété, pour asseoir leurs improvisations, le guitariste virtuose Eric Sempé et son trio ( Tony Sgro, basse, Alain Ruard, batterie ) ont choisi de revisiter les tubes de la chanson française, et aussi du rock, qui ont bercé notre enfance et notre adolescence. Aznavour, Delpech, Montand, Téléphone, Pink Floyd et bien d’autres sont ainsi passés à la moulinette et deviennent le prétexte à une joute instrumentale où se dévoile en plein le talent (et le travail !) des trois musiciens. Un passionnant jeu de devinettes pour le spectateur ou l’auditeur, car les thèmes sont souvent transfigurés jusqu’ à être méconnaissables. Une expérience musicale unique en son genre.
« Gilbert D’Alto »

en

Much in the same way that America’s jazz artists of the Fifties and Sixties used Broadway musicals and traditional pop standards as improvisational springboards, virtuoso guitarist Eric Sempé and his trio (Tony Sgro on bass, Alain Ruard on drums) have chosen to revisit popular French songs of decades past that served as soundtrack to the childhood and adolescence of most French adults. Aznavour, Delpech, Montand, and Téléphone rub elbows with the likes of Pink Floyd and other pop icons, all embraced and reinvented, becoming pretexts for an instrumental jousting match that reveals the talent (and work!) of the three musicians. An exciting game of “name that tune” is in store for live audiences and album listeners, because the themes are often altered beyond all recognition. A unique musical experience.

« Gilbert D’Alto »

Stacks Image 290

ALAIN RUARD (Batterie - Wavedrum)
1er prix de conservatoire en percussion classique et batterie jazz, Alain est aussi pianiste et professeur. Batteur incontournable en France, il est connu comme « Side man ». Il s'est produit en concert ou disque, avec des musiciens prestigieux tels que Lionel Ritchie, Herbie Hancock, David Sanborn, Marcia Maria, Chris de Burgh, Dominique Di Piazza, Jacques Loussier, Tony Petrucciani, Virginia Vee (Peters Sisters) etc ... Mais il participe aussi à de nombreuses productions en tant que musicien, compositeur ou arrangeur. Il a participé notamment à Synopsis au côté d’Eric Sempe pour l’album « Home » avec David Sanborn, mais aussi à U­Man du guitariste Marc Guillermont. Beaucoup d’emissions de télévision jalonnent son parcours, comme les « Musics Award » ou en Italie sur la RAI 2.
TONY SGRO (Basse - Contrebasse)
Jeune prodige de la basse, Tony a un 1er prix en jazz au conservatoire de Nice. Il a partagé scènes et disques avec de nombreux musiciens talentueux parmi lesquels Marc Guillermont , François Chassagnite, Sebastien Chaumont.
Actuellement il participe au projet de Caligagan, Theresa Rhodes, Claude Tedesco, Quartet de Benjamin Boutant (Gibraltar) et beaucoup de musiciens de jazz de la région Provence Alpes Côte d’Azur.
concerts Jazz, Jazz
Aparté 24 juillet 2015 southernblackjack
manches

Éric Sempe Trio – Jazz à La Colle
21 juillet 2015
La place de Gaulle à La Colle sur Loup commence à peine à fraichir quand le trio d’Éric Sempe s’installe sur la scène. Un nouveau projet, bien moins jazz rock que son Synopsys, constitué essentiellement de reprises de tubes pop ou de chansons françaises. Des standards qu’ils réarrangent et deviennent jazz.
Qu’ils dérangent parfois mais qu’ils ne laissent en aucun cas tranquille.
eric-sempe-trio
C’est « Miss You » des Stones qui ouvre le bal suivit d’un très bel « Ode to Billie Joe » de Bobbie Gentry (mais plus connu dans nos contrées dans son adaptation par Jo Dassin). On passera des tourterelles de Julien Clerc à un très énervé mais superbe « Lady Madona » suivit de la Nathalie de Bécaud. Eclectique n’est-ce pas!
Un grand moment quand Eric Sempe prend enfin cette étrange guitare/sitar qui trônait à côté de lui depuis le début du set et nous offre une version déroutante et très orientale de « Paint It Black ».
guisitar
Le trio fonctionne quasiment à deux solistes tant les lignes de basse que tricotent Tony Sgro sur sa fretless sont inventives, virtuoses et virevoltantes.
Alain Ruard, l’air faussement paisible, assure quant à lui une assise rythmique indispensable et tonique.
tony-et-alain
C’est avec « Shine On You Crazy Diamond » que se finissait (ou presque) le concert. Après avoir calqué son solo sur celui de Gilmour pendant quelques mesures, Éric Sempe montrait tout son talent dans un chorus tonitruant et inspiré.
Ne les rater pas lors d’un de leur prochain passage dans votre région.
Stacks Image 308